Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 07:24


Wonderful Taiwan Mah Jong est un livre (en anglais) dont l'objectif est d'expliquer aux débutants ou aux intéressés la façon dont se joue le mah-jong à Taiwan. Expliqué en étape par étape et illustré avec deux parties photographiées, ce livre est très didactique, bien fait et clair.

Et non seulement ça, il donne surtout envie de tester cette autre façon de jouer, tant le jeu, même s’il reste toutefois plus hasardeux que notre façon « occidental » de faire - l’auteur nous précise 80 % de chance et 20% de tactique -, ne manque pas de certaines spécificités qui en donnent toute la saveur.

De plus, il n’est pas improbable que dans une optique d’initiation, cette façon de jouer soit plus qu’intéressante puisque très accessible jusque dans le comptage des points.


En quelques mots, le déroulement d’une partie est classique, à ceci prêt qu'au départ, les joueurs ont 16 (17 pour le premier) tuiles et doivent faire mah-jong avec cinq séquences et une paire (hors « grands jeux »). Si le joueur ne fait pas mah-jong tout seul, seul celui qui donne le mah-jong paie le gagnant. Et si plusieurs personnes veulent la même tuile défaussée pour faire mah-jong, il peuvent tous faire mah-jong et le malheureux « écarteur » s’en doit ainsi de payer tout ceux qu’il aura fait gagner (le cas doit être rare mais ô combien jouissif pour les gagnants !).

Le comptage des points est une version très simplifiée des règles officielles. Dans un premier temps, celui qui fait mah-jong (en ayant une paire et cinq séquences Chow-Pung ou Kong) gagne 10 points (ou fan). A ces points peuvent s’additionner d’autres points de combinaisons. Il y a 32 possibilités en tout et leur valeur est de 1, 2, 3, 10, 20 ou 30 fans. Toutes sont très faciles de compréhension et connues de ceux qui utilisent les règles officielles (1 fan pour finir avec une tuile tirée du mur, 3 fans pour une main uniquement constitué de Chow et sans Honneurs...). De plus, expliquées en moins de 6 pages, elles seront rapidement assimilées par les débutants.

Pour le reste, ce livre offre des petits bonus sympathiques. D’abord, deux mini-jeux de hasard à jouer avec les tuiles de mah-jong, entre deux parties ou en attendant un retardataire (le bingo et le baccara). Et, pour ceux qui ne les connaîtraient pas, les règles officielles internationales de mah-jong (l’exacte reprise des textes officiels).

En conclusion, un ouvrage sympathique à l’objectif pleinement atteint. A conseiller sans hésiter si vous voulez découvrir le mah-jong à la taiwanaise, tant sa clarté n’a d’égale que l’enthousiasme dont on sent investi l’auteur.

Wonderful Taiwan Mah Jong est un livre de 158 pages, écrit par Shiang-Yu Chang et édité par Printers Co.Ltd, en 2003.

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 08:22

 

fruit aléatoire d'une recherche sur le net


quelques photos d'œuvre postale (mail-art)


d'un artiste coréen, Jihun Song


vues sur ce site


(pas trouvé d'autres renseignements sur le travail de cet artiste)


 


pour le plaisir des yeux, ces photos


 

 


travail très beau et fortement empreint de ludisme, à mon sens


 


cela s'appelle « meta.game »

 

 


Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 13:12

 

 

 

 

 

Sumos de papier !

 

 


Le kamizumo (sumo en papier) est un jeu traditionnel japonais, original et rafraîchissant. Mais, plutôt que de vous faire un long discours, je vous propose de regarder la vidéo qui suit pour vous en convaincre.

 

 
Voilà donc un jeu aussi simple qu'étonnant et qui nécessite vraiment peu de matériel pour y jouer. Quant aux règles, là encore, vous n'attraperez pas de mal de tête à les lire !

On joue à 2.
On place son sumo sur sa ligne de départ et au top-départ, on tapote le bord du plateau.
Perd celui dont le sumo tombe le premier ou celui dont le sumo sort le premier du cercle de départ.

Voilà !

Tout est dit ! :o)

Pour jouer, il vous faudra un plateau de jeu et deux sumos, que vous pourrez télécharger ICI, par exemple.
Concernant le plateau, certains sites conseillent de les faire en toile émeri afin d'avoir un mouvement plus fin et plus technique !
Et pour les sumos, vous pouvez aussi les faire en origami, comme celui-ci par exemple, ou sur cette vidéo-là.

Si ce sujet vous intéresse, tapez "kamizumo" ou "paper sumo" dans un moteur de recherche et vous trouverez d'autres modèles !

Et puis une petite vidéo, pour conclure cet article, juste pour vous montrer que l'on peut aller loin dans le "délire" kamizumo ! ;o)


Edit du 29/12/2009 : Dans le film Sonatine, Takeshi Kitano s'inspire de ce jeu pour une scène que l'on dit mythique. Morceau choisi ci-dessous :


Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 11:03

SENJI :

Tromperie sur la marchandise


Senji, de Bruno Cathala et de Serge Laget, est l'un des jeux dont on parle beaucoup en ce moment sur Tric-Trac ou encore dans le dernier Jeux sur un Plateau. C'est un jeu de confrontation et de diplomatie dans un contexte médiéval et japonisant.

Ce qui nous intéresse ici, ce sont certaines des cartes utilisées pour jouer : Les cartes de marchandise du jeu sont en effet appelées cartes hanafuda.


 

 

Et il est grand temps de rétablir LA vérité !

Que l'on ne s'y trompe pas !

Aussi belles soient-elles, ces cartes n'ont d'hanafuda que le nom et n'ont rigoureusement rien à voir avec le vrai jeu d'hanafuda.


Mais soyons rassurés, il ne s'agit pas d'une erreur (ou d'une tromperie comme l'évoque le titre de cet article) mais bel et bien d'un clin d'oeil ludique pour coller un peu plus au thème du jeu.

Cela me donne aussi l'occasion de rappeler ici brièvement le principe de l'hanafuda tel qu'il se pratique habituellement.


Une partie d'hanafuda en quelques mots.

 

L'hanafuda est un jeu de 48 cartes, réparties en 12 familles de 4 cartes. Ces 12 familles représentent les 12 mois de l'année et sont illustrées, chacune, par un arbre ou une fleur particulière.


A deux joueurs (l'hanafuda, version koï-loï !), au début d'une manche, les cartes sont distribuées 4 à 4, de façon à ce que chaque joueur en ait 8 en main et qu'il y en ait 8 exposées sur la table de jeu. Le reste constitue la pioche.


A son tour de jeu, un joueur fait 2 actions : D'abord, il prend une carte de sa main et la pose face visible sur la table, puis il tire une carte de la pioche qu'il pose aussi face visible sur la table.

Les cartes ainsi posées peuvent être associées à une ou des cartes déjà posées, sous réserve qu'elles appartiennent à la même famille.


Par exemple, si je pose une carte janvier et qu'il y en a déjà une sur la table, je récupère ces deux cartes et les mets devant moi. S'il y a déjà deux cartes sur la table, j'en choisis une des deux. En revanche, s'il y a 3 cartes d'un même mois sur la table et que je pose la 4ème, alors je prends la famille entière.


Les cartes sont de différents types : Il y a des cartes avec des poèmes écrits (rouges ou bleues) : les tanzakus ; il y a des cartes avec des animaux ou des objets ; il y a des cartes sans dessin particulier dessus...

Le but du jeu va être de réaliser des combinaisons de cartes afin de marquer des points. Ainsi, 5 cartes animal permettent de marquer 1 point, tandis que les 3 tanzakus bleus (il n'y en a que 3 dans un jeu) rapporteront 5 points.

Dès qu'un joueur réalise une combinaison, il décide soit de poursuivre la partie (pour essayer de marquer plus de points), soit de stopper là la partie. Ce côté « stop ou encore » donne vraiment au jeu beaucoup de saveur et de tension car s''il décide de continuer, il prend le risque non seulement de ne pas faire de points du tout, mais d'en perdre plus si son adversaire réalise avant lui une combinaison (ce dernier doublera ses points).


Pour gagner, il faudra donc finir la partie avec le plus de points possible, sachant qu'habituellement, une partie complète s'effectue en 12 manches.

 

La première partie d'hanafuda peut s'avérer un peu ardue du fait de l'originalité des cartes : Elles ne possèdent pas de valeur écrite comme nos jeux standards, mais des graphismes très épurés (et très beaux !) qu'il va falloir dans un premier temps assimiler. Passée cette légère difficulté (facilement contournée avec une bonne aide de jeu), le jeu est très accessible, rapide (comptez une heure maximum pour une partie de 12 manches) et prenant à souhait.


Les jeux d'hanafuda sont de diverses qualités : Si vous jouez souvent, je vous conseille d'utiliser les cartes en plastique. Elles s'usent beaucoup moins que les jeux en carton qui, s'ils sont plus agréables à manipuler, s'abiment extrêmement vite.


Enfin, ne soyez pas étonnés par la taille des cartes : Certes, elles sont plus petites qu'un jeu standard mais non, on ne vous a pas arnaqué ! Cela peut surprendre au départ mais on s'y fait très vite. Et qui plus est, cela rend le jeu accessible à toutes les petites mains !

 


Envie d'en savoir plus ?

Si vous voulez aller plus loin et jouer, cliquez ici pour avoir une règle de jeu d'hanafuda (pour 2 joueurs).

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 09:21

Les Dames Chinoises sont-elles vraiment chinoises ?


Les Dames Chinoises est un classique que l’on trouve dans de nombreuses boites de jeux de société, vous savez, les valises qui regroupent plusieurs jeux. C’est un jeu de stratégie, sans prise, aux règles très simples : Le but du jeu est d’emmener tous ses pions dans le camp adverse le plus rapidement possible, soit en déplaçant ses pions de case en case, soit en faisant du "saute-mouton".

Si vous souhaitez en savoir plus sur les règles du jeu, cliquez ici.


Avec un nom comme celui-là, on pourrait croire que ce jeu est d'origine chinoise. Or, rien est pourtant moins sûr !
En fait, la première version éditée (par Ravensburger) de ce jeu est allemande et date de 1892 : Appelée Stern-Halma, il s'agit d'une variante de l'Halma ("saut" en grec) qui venait totu juste d'apparaître (1883/1884 semble-t-il). Ces dames chinoises, en reprenant les mêmes règles que l'halma permettaient en plus de pouvoir jouer jusq'à six (L'halma étant un jeu à deux).

Mais le trés érudit Jean-Marie Lhôte dans son Dictionnaire des Jeux de Société va encore plus loin dans son analyse historique du jeu. S'il parle de l'origine allemande du jeu, il émet aussi deux autres hypothèses :

Origine indienne ? L'halma a en effet d'abord été connu sous le nom Hoppity, terme qui indiquerait une origine hopie du jeu. Il existe en effet un jeu mexicain (Les guerriers de pierre) trés ressemblant mais qui daterait de la même période.

Origine mongole ? En guise de conclusion dans son article consacré à l'Halma, JM Lhôte évoque la parenté des dames chinoises ou de l'halma avec certains jeux mongols.

Le mystère des dames Chinoises reste donc entier. Comme on le voit ici, les cultures ludiques s’inspirent et s’entrecroisent et il est donc très difficile de définir véritablement l’origine exacte du jeu.


Si je consacre un article sur ce sujet, c'est que, sur le forum de Tric-Trac, j'ai trouvé quelques photos d'un jeu de dames chinoises qui me semble pittoresques du fait que ses pions réprésentent des personnages célèbres de l'histoire chinoise. Mais surtout, ce jeu est vraiment beau et donne envie de jouer ! :o)
Ce jeu, acheté à Taiwan, semble s'être peu vendu, les chinois adhérant semble-t-il plus à la forme traditionelle du jeu qu'à celle-ci !

 Quelques figurines vues de plus prés...


Photos de CEBA : Merci à lui d'avoir pris du temps pour photographier son jeu et me prêter quelques photos...

... et désolé pour la présentation douteuse de cet article mais j'ai quelques soucis avec OB en ce moment. :o(

 

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 04:19

ça cause mah-jong dans le poste ! 


La tribu en vacances est une émission de radio de Radio Sport, une radio parisienne jeune et dynamique qui parle, semble-t-il, régulièrement des jeux.

Et hier, c'est Reno, le président du club de mah-jong d'Auxerre et animateur principal du site mah-jong.fr qui était à l'honneur.

On a donc causé mah-jong dans cette émission et en quelques minutes, de nombreuses informations ont été communiquées : Comment on joue (en gros) ? Avec quelles règles jouer ? Que trouver sur le net ? De la fédération de mah-jong, de Mai Hatsune, la championne mondiale de mah-jong...

 

Bref, un bon moment de radio pour présenter le jeu à ceux qui ne savent toujours pas ce qu'est le mah-jong, vu qu'il paraît qu'il y en a encore... ;o)

Pour écouter l'émission, cliquez ici.

Pour voir le site mah-jong.fr, cliquez là ! 

 

 

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 11:35

Jeux de cartes chinois

Comme vous l’avez sûrement compris, je suis attiré par la culture asiatique, notamment celle qui traite des jeux. Je vous propose ici de vous faire découvrir quelques jeux de cartes à jouer chinois : Certains de ceux-ci m’appartiennent, tandis que d’autres photos  m’ont gentiment été envoyées par un autre passionné, un certain Francis (que l’on croise sur Tric-Trac). J’en profite pour le remercier ici une nouvelle fois…

 

Ci-dessus, un exemple de cartes à jouer traditionnelles : Vous remarquez…

1°) Le format de ces cartes (beaucoup plus hautes que larges) : Pour des raisons de coût, ces cartes sont en général bon marché et sur feuille cartonnée, mais il peut aussi arriver d’en croiser sur bambou.

2°) L’inscription : A l’instar des dominos (dont elles sont inspirées en fait), les cartes chinoises indiquent leur valeur avec des points rouges ou noires. On parle en fait de cartes-dominos.

 

Un autre jeu traditionnel qui me semble être en bambou mais cette fois-ci, ce sont des caractères chinois qui indiquent la valeur de la carte. Il s’agit en fait de cartes dites "monétaires". Ces jeux sont utilisés pour des jeux de type bataille mais aussi pour des jeux de combinaisons.

 

Un jeu de cartes de mah-jong : Avant d’être un jeu de tuiles, le mah-jong était un jeu de cartes. On raconte qu’en fait, ce sont les bateliers qui voyageaient sur le Fleuve Bleu qui ont eu l’idée d’alourdir leurs cartes à jouer (afin qu’elles ne s’envolent plus lorsque leur embarcation naviguait). On joue avec ce jeu de cartes comme avec le mah-jong « tuiles » : Seule, la mise en place change selon les région, on fait une ou plusieurs piles de cartes en guise de pioche).

 

Ci-dessus, un matiao, un ancien jeu de cartes qui a inspiré le mah-jong en fait ! On y trouve 120  cartes divisées en 4 séries (chaque 4 cartes est en 4 exemplaire) : Les sapèques, les ligatures, les myriades et les dizaines de myriades. La composition actuelle d’un jeu de mah-jong n’est pas très loin…

 

Le jeu de 100 poètes : Les cartes fonctionnent en fait par paire. Certaines cartes possèdent le début d’un extrait littéraire célèbre… le but du jeu est de retrouver la seconde partie de la citation parmi les autres cartes.

 

Enfin, un jeu de cartes de xiangqi (ou "cartes-échecs") On en trouve différents modèles (principalement avec 4 couleurs) reproduisant les pièces du jeu d’échecs chinois (le xiangqi). Ce modèle-ci (de facture récente) ne possède que deux couleurs et il possède exactement les mêmes figures  qu’un xiangqi. … et je n’arrive pas à trouver de règles qui utilisent ce jeu. On trouve des règles pour les jeux à 4 couleurs, mais pas à deux… Bouhhhhh ! :o(

 

 

Quelques liens utiles ?

Le musée français de la carte à jouer où vous ne trouverez pas que des jeux de cartes à jouer français ! ;o)
Jeux de cartes.net est un site qui rassemble de nombreuses règles de cartes à jouer.

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 10:17

 

On trouve en ce moment dans les boutiques Maxi-Livres un jeu de mah-jong complet à 25 euros.
Dans cette série, Maxi-Livres nous avait déjà gratifié d'un très sympathique xiang qi.
Qu’en est-il ici ?

Et bien je dois dire que, pour le coup, j’ai là une opinion plutôt mitigée !

 

La bonne surprise de ce coffret-jeu est qu’il utilise les excellentes règles officielles : On trouve dans ce coffret, un livre complet pour bien apprendre ces règles : la  distribution, le fonctionnement du jeu, une description complète de toutes les combinaisons : Pas de soucis à ce niveau-là, on a à faire à un produit clairement écrit et sérieux.

 


Je suis en revanche moins convaincu quant au jeu en soi, notamment à cause de la taille de tuiles : Il s’agit en fait d’un jeu de mah-jong au format dit « de voyage » (jeu qu’il faudra vous construire vous-même, en imbriquant entre elles les deux parties composant une tuile et en ébarbant les bords). Même si ce format n’est pas inhabituel, il est loin d’être très confortable pour jouer. Conçu pour être joué sur des espaces réduits (sur des tablettes de train ?) et pour ne pas prendre trop de place dans des bagages, il n’empêche que je me demande comment l’on peut jouer avec un tel jeu !


Ainsi, l’achat de ce livre-jeu pourra peut-être permettre au novice de bien s’initier au mah-jong, mais si ce dernier accroche vraiment au jeu, il devra alors vite se procurer un jeu d’un format plus raisonnable pour jouer…


Bref, une conclusion pour moi en forme de « pourquoi pas ? » Le livre de règles est bon mais le jeu est d’une qualité plutôt faiblarde quand même : En fait, je retiens surtout de cette initiative le fait qu’elle puisse permettre à un public non spécialiste de découvrir le jeu…  

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 10:39
Jouer même dans l'adversité... 
Merci à Céline de m'avoir envoyer cet extrait d'article. :o)

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
6 novembre 2005 7 06 /11 /novembre /2005 00:00

Mémo Mah-jong ! est un pense-bête pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans les Règles Internationales de Mah-jong. Une simple feuille qui ne prend pas trop de place (plus petit qu'un format A5 !) à poser vers soi lorsque l'on joue et qui rappelle la valeur, le numéro et l'intitulé des différentes combinaisons utilisées. Il vous suffit juste de l'imprimer, la plastifier éventuellement, la découper et zou ! c'est prêt ! :o)



EDIT : La fiche et le lien du pdf ci-dessus, suite à un "raté", ont été remis à jour : L'illustration de cet article ne correspond pas à la fiche elle-même (il y manque les combianisons à 48 points !!!) . ;o]
Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article