Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 01:23

 

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 19:44
#Jefaislemalinavecmavieillecollecdejdr (1)
#Jefaislemalinavecmavieillecollecdejdr (1)
#Jefaislemalinavecmavieillecollecdejdr (1)
Repost 0
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 08:38
Duellistes

"Il était une fois un petit jeu de rôles" est un concours de création. Le but ? Créer un jeu de rôles qui tienne en un maximum de 250 mots. Voici ma proposition pour ce concours.

Duellistes. Inspiré par le film "Les Duellistes", de Ridley Scott, il invite deux joueurs à s'affronter dans des duels sans fin jusqu'à la rencontre finale avec un troisième larron... Le jeu mêle narration, prise de risque et dextérité et a reçu un très bon accueil :-)

Pour découvrir Duellistes, cliquez ici.

Repost 0
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 23:27
L'auberge rousse

Cédric Ferrand a organisé un petit concours de scénarios pour un jeu de rôles de Sword & Sorcery : "La Lune et Douze Lotus". Pour le plaisir (il n'y a rien à gagner), j'ai participé à ce concours. Il s'agit de présenter très brièvement une trame de scénario. Voici ma proposition :

Titre : L'auberge rousse

Argument : Alors qu'ils s'apprêtent à faire une étape dans une auberge de la famille Mugawi, les voyageurs découvrent qu'il s'y est déroulé un véritable massacre. Pire que ça, une boucherie sans nom : quasiment tous les occupants de l'auberge, ainsi que les voyageurs qui s'y trouvaient à ce moment-là ont été égorgés, décapités, démembrés... L'attaque a été brutale, cruelle et gratuite (rien ne semble avoir été volé). Lors de l'exploration de l'auberge, les héros peuvent avoir affaire à des rescapés devenus dangereux car complètement fous. Mais pour l'instant, impossible de vraiment savoir qui a commis cette tuerie.

Menace : Qu'il soit décidé de s'éloigner ou de camper non loin de l'auberge, la caravane que protège nos héros sera attaquée par une horde sauvage d'hommes roux. Quand on sait à quel point ils sont pacifistes, cette réaction est complètement anormale. Et en y réfléchissant bien, il est plus que probable que ce soit ces mêmes hommes-roux qui aient attaqués l'auberge. Si l'on remonte la piste, on arrive jusqu'au territoire que les hommes-roux ont déserté : celui-ci est maintenant occupé par une secte vouant un culte meurtrier à une déité oubliée. Pour leur plus grand malheur, le camp des hommes-roux était bâti sur les ruines d'un ancien lieu de culte. De fait, tous les hommes-roux qui demeuraient ici, s'ils n'ont pas été sacrifiés pour invoquer la déité, sont devenus soit esclaves, soit fous s'ils sont eu la chance de pouvoir s'enfuir.

Et maintenant, voilà que la secte et ses esclaves s'activent pour redonner de sa splendeur au lieu et remettre en état la statue du dieu maudit.

Retournement : Une fois le problème résolu, la caravane reprendra sa route. C'est à la halte suivante que l'on s'étonnera de leur histoire : « Un massacre dans une auberge Mugawi, dites-vous ? L'histoire dont vous parlez s'est déroulé il y a plusieurs années. Depuis, plus personne n'a reconstruit d'auberge sur ce lieu maudit. M'est d'avis que vous avez été victimes d'hallucination, de fantômes, ou d'une malédiction ! »

Repost 0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 11:00
dieux-ennemis-petit.jpg

Je viens de finir de lire Dieux Ennemis, un jeu de rôle de John Wick, édité par Les XII SingesCela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas pris une aussi grande claque ludique.

Dieux Ennemis est tout simplement monumental.

Dieux Ennemis est un jeu dans lequel chaque joueur incarne deux personnages en même temps : un Héros et un Dieu. Mais, tant qu'à faire, on ne joue pas le Dieu de son personnage, mais de celui d'un autre joueur. C'est là, l'une des grandes forces de Dieux Ennemis. Les joueurs n'incarnent pas seulement des mortels qui, malgré leur puissance, ne sont pas forcément maîtres de leur destin ; leur deuxième rôle de Dieu va également les mettre dans des situations où ils auront à faire des choix parfois cruciaux à faire envers les personnages des autres joueurs.

dieux-ennemis-couv-copie-1.jpg

Au niveau du système de jeu, Dieux Ennemis est doté d'une mécanique simple à base de dé 6, qui cache quelques petites subtilités narratives, comme par exemple le fait que dans certaines conditions ce soit le joueur qui décrive le résultat de l'action que fait son perso.

Même si tout cela suffisait pour avoir un excellent jeu, Les XII Singes ont eu la bonne idée d'ajouter à la version originale des suppléments bien sympathiques :
- un livret décrivant un monde intéressant et suffisamment complet pour y vivre plein d'aventures épiques et sauvages.
- une mini-campagne en trois scénars mêlant investigation et action héroïque
- une carte du monde très joliment faite.
- et un écran de jeu, aussi utile qu'agréable à regarder.

dieux-ennemis-general-copie-2.jpg


Bref, Les XII singes nous offrent pour cette fin d'année un magnifique cadeau. Plus qu'une simple traduction d'une règle de jeu moderne et déjà intéressante en soi, ils nous proposent un jeu complet de pur sword & sorcery original à bien des égards. Vous êtes fan de Conan ? De Stormbringer ? De Bloodlust, de On mighty thews ou de Némédia ? Alors, foncez ! Dieux Ennemis est le jeu qu'il vous faut !


  Pour vous procurer Dieux Ennemis, cliquez ici

Repost 0
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 10:52
norvege_940x705.jpg 

En Norvège, Matthijs Holter est une véritable figure emblématique. Auteur de plusieurs jeux narratifs (Draug, Fuck Youth, Zombie Porn, Love in the Time of Seið), il est aussi le webmestre de Norwegian Style. Ce site répertorie les jeux « à la norvégienne », c'est-à-dire ceux qui revêtent une forme très épurée, voire expérimentale.

 

Catherine est l’une de ces créations. C’est un jeu qui aborde un thème fort, d’une façon particulièrement sensible. On y parle en effet d’un enfant trisomique, et de ses parents. En ce sens, il est sans doute plutôt à conseiller à un public adulte.

Pour télécharger la version française de Catherine, cliquez ici !

 

Note : J'ai traduit Catherine en 2011, pour le site Narrativiste.eu, car il me semblait très représentatif de cette école (réaliste, court, quasiment sans règle). Narrativiste.eu étant appelé à disparaître (lien), j'ai voulu conserver une trace de ce jeu, en le mettant à disposition sur mon blog.

Repost 0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 10:58
la-saltarelle.jpg

In Medias Res est ma toute dernière création ludique. C’est un jeu de rôle qui tient en une page. Il permet de plonger les joueurs et leurs personnages directement au cœur de l’action. Il ne nécessite aucune préparation. Même s’il y a un meneur de jeu, la mécanique d’In Medias Res incite chaque joueur à participer activement à l’élaboration du récit. C’est un jeu simple, et rapide, idéal pour improviser des “one-shots” (parties uniques).

 

  In Medias Res est édité dans le numéro 2 de La Saltarelle.

Pour le lire, cliquez ici.

 

exemple-mini-livre.jpg

 

À noter : In Medias Res est conçu comme un mini-livre. On imprime une feuille, on la plie, on la découpe, on la colle et le tour est joué : on obtient un livret de huit pages, au format A5 !


Repost 0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 15:55
et.jpg   En 2008, un concours de « jeux de rôle-poèmes » était organisé par Matthijs Holter, une figure emblématique du jeu de rôle de style « norvégien ». Le but ? Créer un jeu se déroulant en 15 minutes maximum, explication de règles comprise. Parmi les propositions, « The Believers » s’est démarqué. On y joue des personnes qui ont vu des extraterrestres et c’est un bon exemple de ce qu’est un jeu de rôle à la norvégienne.

 

 

The Believers

un jeu de rôle-poème de Chris Bennett - adaptation : Pak Cormier.


Chaque joueur a eu un contact avec des extraterrestres et se prépare à leur arrivée sur Terre. Mais vont-ils vraiment venir en amis ?


Pourquoi croyez-vous aux extraterrestres ?


Celui ou celle qui a les cheveux le plus longs commence.

Chacun son tour, les joueurs ont deux minutes pour expliquer pourquoi ils croient aux extraterrestres. Par exemple parce qu’ils ont vu des lumières dans le ciel, ou alors ils racontent une anecdote plus élaborée,  comme par exemple un enlèvement pour subir des expériences scientifiques. Décrivez le plus possible. Exprimez des sentiments et expliquez en quoi cette rencontre vous a affecté.

Inspirez-vous de quelque chose de personnel, une histoire qui vous est arrivée. Peut-être une expérience cachée, un rêve que vous avez fait, ou une peur secrète. Ou encore imaginez quelque chose à partir d’une question que vous vous posez.

Pendant qu’un joueur décrit son « aventure », les autres sont invités à noter des mots ou des phrases qu’ils trouvent particulièrement évocateurs. Par exemple, on peut noter «  peau gris clair » ou « lumière tournoyante » ou « me fait peur, dépasse ma compréhension ! ». Ces notes seront utilisées plus loin.

Si un joueur dépasse les deux minutes, on lui demande gentiment de conclure son récit.


Une minute de silence


Une fois que chacun s’est exprimé, on prend une minute pour réfléchir. Ne regardez pas vos notes, ne parlez pas aux autres joueurs. Restez assis calmement et pensez à la venue des extraterrestres. Le dernier joueur à avoir pris la parole indique aux autres quand la minute est écoulée.


Ils arrivent !


Le joueur le plus jeune annonce ensuite l’arrivée des extraterrestres. Il décrit ce qu’il ressent.

Ne réfléchissez pas trop. En quelques phrases, dîtes tout ce qui vous passe par la tête, et utilisez les notes que vous avez prises précédemment. Concluez en regardant directement un autre joueur.

Chacun son tour, on va ainsi s’exprimer sur le sujet et on passe la parole en regardant un autre joueur. On fait cela jusqu’à ce que chacun se soit exprimé deux ou trois fois.


Fin de partie


Maintenant, tous les joueurs ferment les yeux et étendent les bras, devant eux, en prenant garde de ne pas toucher les autres joueurs. Tournez vos paumes vers le haut, si vous décidez de partir avec les extraterrestres, et vers bas, si vous décidez de rester sur Terre.

Rouvrez ensemble les yeux et regardez qui part et qui reste.

 

 

* * * * *



Cliquez ici pour obtenir un pdf de « The Believers » prêt à être imprimer.

Pour en savoir plus :

Story-games, le forum (en anglais) où le concours s’est déroulé

Le site du style norvégien (en anglais)

 

Le site de Tartofrez

 

Catherine, un autre jeu que j'ai traduit de style norvégien dans un genre complètement différent !

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 11:10
frag   Game Chef est un concours international de création de jeux. Il a débuté aux États-Unis en 2002 pour s’étendre, cette année, à la Russie, à l’Italie et à la France. Le principe est simple : un thème imposé, deux ingrédients à choisir parmi quatre, et neuf jours pour réaliser son projet. On n’y participe que pour le plaisir, car il n’y a rien à gagner.  

 

Je fais partie de ceux qui ont relevé le défi. Ma contribution s’intitule Fragments.
L’histoire : La maison de l'Archiviste présente une bien étrange curiosité. Un gigantesque souterrain, avec d'innombrables rangées d'ascenseurs. Chacun d'entre eux permet de « visiter » la vie d'un individu. Mais parfois, quand cette vie est en danger, les ascenseurs se dérèglent. C'est là que les joueurs interviennent. Ce sont des Agents de Maintenance Dimensionnelle, qui remettent de l’ordre dans la vie des gens...
L'originalité de Fragments réside dans le fait qu'une partie se déroule en deux étapes. La première est une enquête (remettre une séquence dans le bon ordre). La seconde illustre la scène finale d’un scénario, et s’apparente à un mini-jeu de rôle.


Pour lire Fragments, cliquez ici.

 

Participer à ce concours m’a procuré beaucoup de plaisir. Certes, c’est stressant et plutôt fatigant. Mais c’est aussi très enthousiasmant, dans le sens où les contraintes imposées permettent de créer des concepts que l’on n’aurait sans doute jamais abordés autrement.
Bravo à tous les participants, et grand merci aux organisateurs du Game Chef 2013.

Repost 0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 18:03
DW-1.jpg

Narrativiste.eu est le site de référence pour les jeux de narration. C’est une mine d’informations sur tous les jeux de ce type. Il en édite même quelques-uns. Dungeon World est de ceux-là. 

 

Créé par Sage LaTorra et Adam Koebel, Dungeon World est un jeu de rôles épique dont la grande force est de rajeunir le mediéval-fantastique des années 80. Imaginez que l’on récupère la carrosserie d’une vieille Rolls, et qu’on lui offre un moteur de Porsche ! Vous aurez une idée de ce qui vous attend avec Dungeon World ! 


En pratique, Dungeon World propose un contexte med-fan “classique”, mais il bénéficie d’un système de règles original. S’il y a bien d’un côté des joueurs qui incarnent un personnage, et de l’autre, un meneur qui anime ce petit monde, c’est véritablement ensemble que les deux parties imaginent l’aventure. Car ici, plus que dans n’importe quel autre jeu, le rôle du meneur est très encadré, ce qui lui permet de partager la narration avec les joueurs. Certains disent que Dungeon World se situe à mi-chemin entre le jeu de rôles classique et le jeu de société. Il m’a même tout l’air d’être le chaînon manquant idéal !
 dw-2.jpg
Dungeon World est en cours d’édition et Narrativiste.eu cherche des souscripteurs pour soutenir son travail. Si vous souhaitez en savoir plus ou vous procurer ce jeu étonnant, cliquez ici pour aller directement chez Ulule, le partenaire de ce projet.

 

Édit du 28/08/08 : Sans qu'il y ait eu concertation, Du bruit derrière le paravent, un autre blog très sympathique, a parlé du même jeu, le même jour ! Il donne une explication très clair du système de jeu. C'est à lire en cliquant ici !

 

Repost 0