Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2005 1 03 /01 /janvier /2005 00:00
Les échecs chinois : 
Enfin, un l
ivre en français !


C'est suffisament rare pour être signalé. Il existe aux éditions "Succés du Livre" un ouvrage en français d'initation au xiangqi. Qui plus est, plus qu'un livre, il s'agit là d'un véritable livre-objet (livre-jeu devrais-je dire) puisqu'en plus d'offrir un livre très clair et abondamment illustré, ce coffret contient et un plateau de jeu en carton dur et des pions en platique double face : D'un coté, les symboles occidentaux, de l'autre, les signes chinois.




En soi, le livre (qui contient toutefois quelques petites erreurs) est bien fait, clair, et en plus des règles de base (mouvement, prise), offre moults exemples de début de partie, de fin de partie ou de conseils tactiques qui permettent rapidement à tous les débutants de se mettre à la pratique du xiangqi.


Notons enfin un coût très raisonnable pour un produit de ce type et de cet qualité (une vingtaine d'euros). Bref, vous l'aurez compris, ce livre est une bonne idée de cadeau pour qui veut se lancer dans un apprentissage en douceur du xiangqi et je ne peux donc que le conseiller à tous les intéressés.


Les échecs chinois
(ed. Succés du Livre), un livre de James Palmer.

Note : Je ne sais pas si on trouve facilement ce livre partout (j'ai des doutes !) alors  allez du coté des "Maxi-Livres" :  Vous aurez vos chances de le croiser ! ;o) (pub. gratuite).

Repost 0
Published by pak :o) - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
25 décembre 2004 6 25 /12 /décembre /2004 00:00
HANAFUDA version KOI KOI :
Un classique du jeu de cartes japonais à découvrir !

L'Hana Fuda est un jeu de cartes japonais. Les cartes, au nombre de 48, représentent 12 familles de 4 cartes (représentant des scénes de la nature : des fleurs ou des arbres, des animaux...). Ces 12 familles correspondent aux 12 mois de l'année...


Il n'existait pas de règles en français pour jouer à l'hanafuda : Avec l'aide de quelques autres joueurs, j'ai fais une trad d'une variante de l'hanafuda (choppée sur le site de Tom Sloper), appelée Koi Koi.
Pour la lire (en format pdf),
cliquez ici !
ou ici ! (et merci à Ludism et à BGG qui hébergent ces pages :o) )




Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
22 décembre 2004 3 22 /12 /décembre /2004 00:00


Mah-Jong
, c'est magique !



Le mah-jong est certainement le jeu le plus joué dans toute la sphère asiatique. Facile d'accés contrairement à ce que l'on pourrait croire (les symboles qui illustrent les tuiles sont en fait très facilement assimilables) et, pour nous occidentaux, exotique et plein de charme - certains jeux relèvent de l'oeuvre d'art), ce jeu a tout du grand jeu : Tout public, dynamique, un peu - sans en avoir l'air- stratégique, une part de hasard certes non négligeable mais qui se "gère" en même temps qu'elle peut entraîner et quelques bonnes suées et de spectaculaires retournements de situation, tous les éléments sont là pour faire du mah-jong un jeu exceptionnel.


Inutile de dire que je suis un fan incontesté de ce jeu et que, malgré plusierus centaines d'heures de vol derrière moi (plus de 15 ans que j'y joue), je ne m'en lasse toujours pas.

Petite précision : Notons qu'il existe plusieurs façons de jouer au mah-jong (à la chinoise, à la japonaise...), mais depuis 1998, la Fédération Chinoise a mis au point des règles internationales afin de "normaliser" au mieux les règles de part le monde : C'est un système qui mérite le détour et je ne saurais trop vous conseiller d'y jetter un oeil ! ;o)


Un bon site de mah-jong en français ? Cliquez ici !
- Attention, choix 100% subjectif ! ;o) -

Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
21 décembre 2004 2 21 /12 /décembre /2004 00:00
Xiang Qi
Avant les échecs, il y avait la Chine !


Si vous êtes un fan des échecs occidentaux et que vous souhaitez jouer au Xiang Qi, oubliez tout ce que vous savez sur les échecs !


Si le but est le même (mater le roi adverse), le Xiang Qi est en fait un jeu complètement différent : Le terrain qui est beaucoup plus difficile à "contrôler", les pièces qui sont plus limitées dans leur mouvement - certaines sont promues quand elles traversent la rivière centrale par un gain de déplacement supplémentaire - et le mouvement étonnant du canon (qui prend en sautant par dessus une pièce !) font du Xiang Qi un jeu dont l'approche sera forcément nouvelle et originale (voire perturbante au départ) pour les habitués des échecs occidentaux.



Et loin d'être aussi complexe que cela, c'est en fait un jeu qui, une fois que l'on sait un temps soit peu le maitriser gagne en saveur et en plaisir tant il est dépaysant, voire raffraichissant (je ne peux m'empêcher à une sorte de pré-wargame quand j'y joue).


Bref, vous l'avez compris, une ou deux parties m'ont suffit pour être accro à ce jeu qui est tout simplement génial.


Pour (presque) tout savoir sur le Xiang Qi, cliquez ici !

 
Repost 0
Published by pak cormier - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article
19 décembre 2004 7 19 /12 /décembre /2004 00:00
Jouez avec vos tuiles de mah-jong
au trou du cul japonais !
 

Le Paihinmin.

C'est un jeu sympa et très simple qui se joue de 2 à 4 joueurs, mais il est facilement adaptable pour un plus grand nombre. Il vous faut juste les tuiles d'un jeu de mah-jong pour jouer et de quoi noter les scores. Vous pouvez ranger les Fleurs et les Saisons : elles ne seront pas utilisées pour jouer !

Valeur des Tuiles : Dans ce jeu, la tuile la plus forte est le 9 caractère, puis vient le 9 cercle, puis le 9 bambou et ainis de suite (8 caractère, 8 cercle, 8 bambou...etc.). Ensuite viennent es Vents (Est > Sud > Ouest et Nord), puis les Dragons (Blanc > Vert et Rouge). La tuile la plus faible est donc le Dragon Rouge.



Déroulement d'une partie : Chaque joueur construit devant lui un mur de 17 tuiles de long sur 2 tuiles de haut. Chaque joueur prend un mur entier et aligne les tuiles devant lui, de façon à ce qu'elles ne soient visibles que de lui.

Au hasard, on détermine le joueur qui commence la partie. Ce joueur va exposer, face visible sur la table de jeu, une "combinaison" de tuiles : Une seule tuile, une paire, un pung (3 tuiles identiques), un kong (4 tuiles identiques) ou un chow (3 tuiles de la même famille se suivant).
A chaque tour, chaque joueur va devoir exposer (s'il le souhaite) le même type de combinaison (une paire si la première combinaison est une paire par exemple) mais en surenchérissant : Il faut que la valeur de sa combinaison soit supèrieure à celle qui est en jeu. Par exemple, un joueur expose un 4/5/6 bambou, le joueur qui suit peut exposer un 4/5/6 en caractère (famille plus forte) ou encore, un 5/6/7 bambou (valeur plus forte).

Quand un joueur ne peut ou ne veut pas jouer (on n'est pas obligé de jouer), il passe. Quand plus aucun joueur ne surenchérit sur une combinaison exposée, les tuiles exposées sont mises de coté et le dernier joueur a avoir exposé la combinaison la plus forte prend la main et expose une nouvelle combinaison pour commencer un nouveau tour de jeu.

Fin de partie : Le gagnant de la manche est celui qui, le premier, se débarasse de toutes ces tuiles.

La partie continue jusqu'à ce qu'il n'est plus qu'un joueur en jeu. Le premier joueur a s'être débarasser de ces tuiles marque 0 points. Le second marque 1 point. Et ainsi de suite...

Pour jouer, fixez un seuil à ne pas dépasser : 100 points par exemple. La partie finit dés qu'un joueur a 100 points ou plus. le gagnant de la partie est celui qui aura le moins de points.


Note : Ce jeu est une adaptation française d'un article trouvé sur l'excellent site de Tom Sloper, un must pour les fans de mah-jong ! :o)
http://www.sloperama.com
Repost 0
Published by pak - dans Jeux d'Asie.
commenter cet article