Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 08:58

Les forumistes du BoardGameGeek sont des créateurs de jeu très actifs.

Imaginez : Un concours sans prétention (comprenez, avec quasiment rien à gagner) est lancé sur le forum, la contrainte principale du concours étant de créer un jeu à base de dés spéciaux (à inventer pour l'occasion).

 

Bilan : C'est plus de 40 jeux qui ont ainsi été proposés (en un peu plus d'un mois) !

Sans compter les retardataires ou les participations hors concours.

 

Parmi ces dernières, il y avait Dune Express que je vous ai proposé il y a quelques semaines (et qui est toujours en phase de test sur le BGG).

Le même auteur, Felbrigg Herriot, a récidivé en proposant un autre jeu que je vous soumets ici : Spy Express.

Il s'agit d'un petit jeu apéro, pour 2 joueurs, avec certes, beaucoup de hasard, mais aussi une certaine convivialité, de par son thème (espionnage de film de série B) et sa mécanique.


Cliquez sur l'image pour télécharger le pdf !


Pour vous le fabriquer, il vous faudra juste imprimer une page (règles et matos compris) et vous procurer 10 dés sur lesquels vous collerez les indicateurs fournis sur le pdf.

Les plus malins d'entre vous pourront aussi tester ce jeu sans fabriquer les dés. Il vous faudra alors donner une valeur de dés à chaque indicateur pour y jouer (1 = 2 minutes ; 2 = 4 minutes ; 3 = document secret... etc.). C'est certes moins plaisant visuellement, mais ça marche !


Bon jeu à vous !

Repost 0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 15:53
 

 





J'ai des envies de désert, moi, en ce moment,
c'est affolant !

Après vous avoir emmené dans le désert du Niger et avant de, peut-être, consacrer un article sur les jeux des touaregs, je vous propose de partir dans l'espace, sur Arrakis, une planète mystérieuse et aride, plus connue sous le nom de Dune.

 

C'est qu'en me baladant sur BGG, j'ai trouvé Dune Express, un jeu à fabriquer, pour 2 à 5 joueurs, qui m'a fait de l'œil.

Imaginez un mélange de Yahtzee et de Dune et vous aurez une idée de ce à quoi s'attendre.

Il ne s'agit pas d'un grand jeu stratégique, mais d'un jeu de dés, simple et plutôt sympathique, réservé aux fans de l'œuvre de Frank Herbert, l'auteur de Dune.


Et qui plus est, encore une fois, il est trés trés facile à fabriquer.


J'ai traduit les règles et vous trouverez dans le pdf qui suit tout ce qu'il faut pour jouer : les règles standards (1 page) et les règles avancées (1 page) que je vous recommande, ainsi que le matériel de jeu (2 pages).

 

 


Petite précision : À l'heure où j'écris cet article (mai 2009), ce jeu est en ligne depuis très peu de temps.

Si les règles de base ont été testées et "validées", les règles avancées sont toujours à l'état de test (elles nécessitent d'être équilibrées, voire peut-être améliorées...). Soyez donc indulgents si vous les trouvez un peu trop inégales (notamment entre les pouvoirs spéciaux).

Et si suivre l'évolution de cette version vous intéresse (et si vous lisez l'anglais), allez directement jeter un coup d'oeil sur le forum dédié de BGG dans les liens ci-dessous !

 


Quelques liens ?

Pour voir la fiche de Dune Express sur BGG, cliquez ici.

Pour voir le site de l'auteur du jeu (qui propose d'autres jeux en tout genre : jeux de cartes, jeu de rôles, wargame...), cliquez là.

 

Ajout du 29/11/2009 : Pour ceux qui trouvent que fabriquer des dés, c'est trop dur (ils ont raison !), on trouve sur le BGG une aide de jeu précieuse ! Elle permet de jouer avec des dés standards ! De plus, elle comporte aussi le plateau de jeu. Autrement dit, en une page à imprimer vous avez presque tout ce qu'il faut pour jouer : pas mal !

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la page concernée.



Repost 0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 07:00


Je n'ai pas pour habitude de pousser des coups de gueule, mais là, trop, c'est trop !

Focus, un jeu du génial Sid Sackson vient d'être réédité. Comme le jeu ne l'avait pas été depuis plusieurs années, c'est, a priori, plutôt une bonne nouvelle.

Seulement voilà, l'éditeur a bâclé son travail.

Pire que ça : le jeu est injouable sans quelques aménagements !

On frôle le grand n'importe quoi !


Constatez par vous-même. Voilà l'objet du délit :


 


Vous ne remarquez rien ?


Il n'y a rien qui vous choque, vous ?


Ok.

Alors, j'énumère les manques :


1°) Erreur de nom. L'éditeur a cru bon de remplacer « Focus » par « Jeu de dames ». Faut-il être à ce point naïf pour penser tromper ainsi les joueurs vigilants que nous sommes ? Ou veut-il s'accaparer un nouveau public masculin avec un nom ridicule et sexiste ?


2°) Plateau non finalisé : Malgré ses 8 cases sur 8, on ne peut pas jouer à Focus avec le plateau tel qu'il est !

Une édition honteuse, je vous dis !

Il faut trouver une astuce pour rendre le jeu jouable en cachant soi-même, d'une façon ou d'une autre, les cases des coins du plateau !

Avec un peu de peinture par exemple, on obtient quelque chose comme ceci : 


3°) Pas de règles dans la boîte ! L'éditeur a dû estimer que tout le monde savait jouer à Focus ! Soyons réaliste. Aussi simples soient-elles, ce n'est pas le cas. 

Heureusement pour nous, on les trouve très facilement sur le net.

Par exemple, ici ou .

 


 

Conclusion : Même si son coût est léger (moins de 3 euros), il est dommage de devoir faire le travail de l'éditeur en finalisant soi-même l'objet.

Mais le résultat en vaut la chandelle. Ce faisant, on obtient un jeu qui trouvera aisément une place dans les valises pour jouer sur la plage pendant les vacances...


Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 17:59

21 heures : Je suis enfin parvenu à localiser le manoir maudit.

J'entre.

La porte se referme violemment dans mon dos. Je me retrouve enfermé dans cette maison damnée. Je n'ai plus d'autre choix que d'accomplir ma « mission ». J'ai trois heures pour trouver leur totem et le détruire à tout jamais. Mais tout ne sera pas aussi simple que ça.

Ils sont là, je le sais, je le sens.

Ils m'observent, ils me surveillent.

Ils n'attendent qu'un faux pas pour me sauter à la gorge.

Ils ?

Les zombies !


Zombie in my pocket

De l'art de mettre les zombies dans sa poche !


 

Zombies In My Pocket est un jeu solo à fabriquer dans lequel les zombies ont envahi la Terre. Il vous appartient désormais de la sauver en renvoyant ces ignobles créatures dans l'au-delà.

Comment ?

En trouvant leur totem et en l'enterrant dans un cimetière.


Pour ce faire, on explore une maison en tirant des tuiles que l'on juxtapose.

À chaque fois que l'on entre dans une pièce, on tire une carte événement afin de voir ce qu'il se passe.

Au départ, on possède 6 points de Santé que l'on peut perdre en faisant des mauvaises rencontres. Plus rarement, on peut en gagner.

Évidemment, si la Santé chute à 0 point, inutile de vous dire que la partie est finie !

Rassurez-vous, on peut aussi se reposer dans une salle pour récupérer quelques points. Mais cela vous fait perdre du temps.



Et d'en arriver à la grande idée de ce jeu : La gestion du temps, qui est ici primordiale et astucieusement simulée. On commence la partie à 21 heures. Le temps est compté grâce à la pioche de cartes événements. Quand cette pioche est vide, une heure passe. Il faudra gérer cette donnée pour espérer réussir car on n'a que 3 heures pour mener à bien la mission. Mais quel plaisir au final !


Le mot est lâché : Plaisir !


Je ne suis pas particulièrement fan (ou expert d'ailleurs) de jeu solo, mais celui-ci m'a conquis : Très bonne présentation, règles simples, partie rapide (une dizaine de minutes), thème très fort et tension dans le jeu. On évolue ainsi dans un mauvais nanar d'horreur de série Z où se faire dévorer par les zombies devient un vrai régal !


Je vous propose donc de

télécharger ICI la version de ZIMP en français !

 



À noter !


  Zombie in my pocket est un jeu qui déchaîne des passions sur BoardGameGeek, des joueurs l'adaptent à d'autres thèmes. Aussi, si le thème initial ne vous plaît pas mais que vous trouvez la mécanique intéressante, allez-y faire un tour pour trouver d'autres versions (pas forcément très jolies mais bon..) : Pirates, Médiéval-fantastique, Science-Fiction... Vous devriez y trouver votre bonheur ! Zombie in my pocket sur BGG.

 

Une version toute mignonne (mais en anglais), disponible sur BGG, avec " Les contes de fées dans ma Poche" !



Le jeu devrait être édité chez Cambridge Games Factory (il l'est peut-être même déjà quand j'écris ces lignes !) en 2009. Il s'agit du même jeu, mais avec plus de règles : On pourra désormais se faire peur à 6 en même temps ! Plus d'info ICI !

 

  Pour ceux qui n'auraient pas le courage de fabriquer ce jeu, il est possible de jouer en ligne à Zombie in my pocket. C'est par là que ça se passe ! (Merci à Krazey pour l'info ! )  

 

18/15/2009 : Depuis aujourd'hui, on peut aussi jouer à ZIMP sur Vassal, et ceci, grâce à Grégory Guazelli qui a eu la bonne idée d'en faire un module.

Pour mémoire, Grégory, c'est celui qui avait gentiment adapté Hello, Dolly ! sur Vassal, suite à ma demande (voir l'article).

 

 

Un grand merci à Emmanuel "Ornifan" de La Sauce Aux Jeux pour avoir pointer du doigt les erreurs dans la 1ère traduction que j'avais mise en ligne.)


Repost 0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 18:16


Vassal est un logiciel (gratuit) qui permet de jouer en ligne, en direct ou par mail, à de nombreux jeux.

Si des wargames y sont essentiellement proposés (il me semble que l'on a élaboré Vassal dans ce but), on y trouve aussi des jeux de société dits « modernes » (Race for the galaxy, Dungeoneer, Age of steam ou la Vallée des mamouths), des prototypes de jeux (Le manoir de la peurGoSix...) et, depuis hier, Hello, Dolly !


Voilà donc l'occasion de tester le jeu en ligne. Si vous ne connaissez pas Vassal, la procédure de mise en place est relativement simple :

1°) Vous installez Vassal en cliquant sur ce lien.

2°) Vous installez le module d'Hello, Dolly ! en cliquant là.

et 3°) Vous vous trouvez un partenaire de jeu. Vous êtes prêts pour jouer en ligne.

Si vous avez du mal à me suivre, cliquez sur ce lien !


C'est Grégory GUAZZELLI, alias Soft-Bug, qui a sympathiquement créé ce module. Il a aussi concocté une vidéo qui explique le fonctionnement du module (Attention, il n'explique pas vraiment les règles, mais le fonctionnement de l'interface, j'insiste bien !). Vous pourrez voir cette vidéo directement sur son site dédié à Vassal (ICI) ou ci-dessous...

 


Si vous avez un soucis, une question... n'hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ou à poser une question sur le forum de Vassal Factory.

 

Bon jeu à vous ;o)

Repost 0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 06:26

SantoriniSantorin en français - est un archipel d’îles volcaniques situé au sud-est de la Grèce. C'est aussi la source d'inspiration du dernier jeu mis en ligne sur l'excellent BoardSpace.net.

 

 

 

Santorini est un jeu de pions qui se joue à deux.

Le but du jeu est d'être le premier à grimper au plus haut niveau.

 

Au départ, le plateau de 5 cases sur 5 est vide.

Un joueur a 2 pions cylindriques et l'autre joueur, 2 pions cubiques.

Le joueur qui a les cubes place ses pions sur des cases libres du plateau. Le joueur aux pions cylindriques fait de même.

Il ne peut y avoir qu'un seul pion par case (règle valable pour toute la partie).


Le joueur cubique commence la partie. On jouera ensuite chacun son tour.

Un tour de jeu se décompose en 2 phases : bouger et construire.

 

 

 

1°) À son tour, un joueur bouge l'un de ses pions sur une case voisine et inoccupée (orthogonalement ou en diagonale). S'il ne peut pas en déplacer, il perd immédiatement la partie.

 

2°) On pose ensuite une tuile sur une case - ou sur une autre tuile- voisine et inoccupée du pion bougé.

Il ne peut pas y avoir plus de 3 tuiles sur une case. Si l'on construit au delà du troisième niveau, on pose un dôme sur la pile concernée. Cette case devient inaccessible.

Monter / Descendre : Quand il se déplace, un pion peut grimper (ou descendre) d'un niveau à la fois. Un pion qui grimpe jusqu'au troisième niveau d'une pile permet de gagner la partie.

 


 

Ces règles de base sont celles que l'on peut tester sur BoardSpace. Elles disposent aussi d'un mode avancé qui inclut 8 cartes Dieux ou Héros. Chaque carte offre un avantage. En début de partie, chaque joueur en choisit une qu'il utilisera quand bon lui semble durant la partie.
Je n'ai pas testé cette option mais il semble qu'elle apporte plus de tension au jeu, certaines cartes étant « mortelles ».

Résolument abstrait, Santorini est un bon jeu d'empilement et de blocage, doté de règles honteusement simples et d'un intérêt tactique plus que certain.

Créé en 1986, le jeu est auto-édité seulement depuis 2007 mais à trés peu d'exemplaires. Autant dire que sa disponibilité est nulle au moment où j'écris ces lignes.

Pour jouer à Santorini sur BoardSpace, cliquez ici !  ;o)

 

Quant à l'auteur du jeu, Gordon Hamilton, il est canadien et professeur de mathématique et de sciences. Il est aussi l'auteur de quelques autres jeux auto-édités, tels que Vésuve (2004) ou Calculus (2007).

 
Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 08:45

 


Gérard Pierson est éducateur spécialisé et, à ses heures perdues, il crée des jeux. Il en propose d'ailleurs plus d'une vingtaine sur son site, Gerry's Games.

Cette année, il a gagné le Concours de Jeux des Écoles 2008/2009 avec PISCIS, un jeu de tuiles et de poissons que je vous propose de découvrir ici.


PISCIS : Comme un poisson dans l’eau !


Le Concours des Écoles en est à sa deuxième année d’existence : Initié par Gilles Lehmann, il change tous les ans de ville. Cette année, c'est un professeur des écoles de Bagneux qui a pris l'affaire en main et c’est sa classe de CM2 qui a testé les jeux participants.

Jury sans concession, les enfants ont finalement décidé de récompenser PISCIS, un jeu auquel ils n’ont trouvé que des qualités. Voyons cela en détail ! ;o)


PISCIS se joue avec un matériel unique mais dispose de nombreuses règles, 12 exactement. La majorité de celles-ci propose des jeux de rapidité tandis que les autres font appel à la mémoire.

Le jeu se compose de dés, rouges ou verts, et de 36 tuiles : Chaque tuile numérotée possède 2 poissons, un rouge, un vert, et chaque poisson possède un numéro (de 1 à 6). 


██ Dans les jeux de rapidité, toutes les tuiles sont mises face visible. On jette les dés et il s’agit d’être le plus rapide pour trouver la tuile correspondant au tirage de dés. Ça, c’est le principe de base. Après, les règles font différentes nuances : parfois, il s’agit d’additionner les dés pour trouver la bonne tuile, parfois, il s'agit d'en sélectionner certains plus que d'autres...

██ Les règles de jeux de mémoire évoquent le Mémory mais ajoute du piment en y introduisant la notion de « prise de risque ». À chaque tour, le joueur devra soit être prudent (mais se contenter d’un gain minimum), soit essayer d’aller le plus loin possible (pour gagner beaucoup… ou tout perdre !).

 

Alors, que penser de ce jeu ?

 

PISCIS est un jeu qui possède de nombreuses qualités, à savoir :

1°) La thématique (du poisson) est sympathique et les tuiles sont très joliment décorées.

2°) C’est un jeu rapide, agréable et doté de règles simples.

3°) Il est gratuit et très facile à fabriquer.

4°) Il plaît aux enfants !

5°) Ce n'est pas un jeu, mais 12 !

 

Ne boudons pas notre plaisir ! PISCIS est un bon jeu qui se renouvelle bien. Il mérite que l’on s’y intéresse de plus près.

Pour voir le site de Gérard Pierson, l'auteur de PISCIS, cliquez ici ! ;o)

 


Repost 0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 16:45

Il y a des  joueurs, courageux, qui n'ont pas hésité à sacrifier de l'encre couleur pour imprimer le plateau de Hello, Dolly !

Et puis, il y en a d'autres, qui craignent de gaspiller trop d'encre.

Ne dîtes pas « Non, ce n'est pas possible ! », j'en connais.

Si, si, je vous assure !


Eh bien ces derniers vont être comblés puisque je leur propose un nouveau plateau, en noir et blanc. Ce plateau est pour le moins minimaliste mais suffisant pour jouer et avoir une idée plus précise du jeu.


Pour télécharger le plateau noir et blanc de Hello, Dolly ! cliquez ici !


Petite modification : Le trèfle à 4 feuilles (de la case de départ du Berger) est remplacé par une flèche qui indique aussi son sens de déplacement. ^^


Bon jeu à vous ! ;o)


Repost 0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 00:00

Hello, Dolly !
 

 

Les moutons se sont enfuis dans la montagne. Aidez Albert, le Berger, à les rapatrier au plus vite, à la bergerie...



Hello, Dolly ! est un jeu de pions pour 2 ou 3 joueurs.
C'
est un jeu rapide, très accessible et bien plus tactique qu'il n'y paraît.


Pour le fabriquer, rien de plus simple : Il suffit d'imprimer le tablier ci-dessous et de vous procurer quelques pions. Prenez les pions d'un jeu de dames, par exemple.



Edit (12/12/2008) : Le tablier est maintenant disponible en noir et blanc ICI.

Edit (21/04/2009) : On peut aussi jouer à Hello, Dolly en ligne, avec Vassal.

N'hésitez pas à laisser un commentaire, si vous aimez ce jeu ou si vous avez une question.
Merci et bon jeu !

Repost 0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 20:13
Victoire !!! Ça y est ! Le tant attendu palmarès du Spiel des Barbès 2008 vient d'être annoncé !
Et une nouvelle fois, tous les jeux élus sont des jeux qui gagnent véritablement à être connus... et surtout joués ! Parmi ceux-ci, dans la catégorie jeux à fabriquer, on trouve de véritables petites merveilles : Le classique Neutron, l'excellent Tempo, le subtil et machiavélique GoSix, le très très sympathique Sushi Express, ou encore, un jeu un peu plus mystérieux au nom de Joust.

Joust
, créé en 2003 par Joseph Huber , l'auteur de Ice Cream
, est un petit jeu pas prise de tête qui ne bénéficie pas encore de traduction française. C'est pourquoi je vous la soumets ici...


Joust, un jeu pour 2 joueurs de Joseph Huber.

Pour jouer, il faut :
  ██ 4 pions (2 noirs et 2 blancs par exemple), 
   ██ 2 séries de 6 cartes : 1, 2, 3, 4, 5 et 6.
   ██
et un plateau de jeu :
Cliquez sur l'image ci-dessus pour l'avoir en plus grand format et l'imprimer ! ;o)

Chaque joueur prend les 2 pions d'une couleur et une série de cartes. L'un des pions est mis sur la case « 0 » de la piste de score et l'autre pion, qui représente un chevalier, est placé sur l'extrémité   du plateau de jeu, la plus proche du joueur. 

Chaque joueur classe ses 6 cartes dans l'ordre qu'il souhaite et forme une pile qu'il pose, face cachée, devant lui. Quand les deux joueurs ont constitué leur pile, la partie commence.

À chaque tour, simultanément, les joueurs retournent la carte du haut de leur pile et avance leur chevalier d'autant de cases que l'indique la carte retournée. Une fois jouée, la carte est défaussée.


Pendant le tour de jeu, si les deux chevaliers sont amenés à se croiser ou à finir au même niveau, on résout la joute comme suit :


    ██ Le joueur qui a joué la carte la plus forte emporte la joute et marque 2 points.
    ██ Si les deux joueurs ont la même valeur de cartes, chaque chevalier touche son adversaire et marque 1 point.
    ██ Si un joueur a joué un « 1 » et l'autre, un « 6 », celui qui a joué le « 1 » désarçonne complètement son adversaire et marque 6 points.

Une fois la joute résolue, s'il n'y a pas de gagnant – voir ci-dessous -, on remet les chevaliers sur leur case de départ et les joueurs reprennent leurs 6 cartes en main pour constituer une nouvelle pile : Une nouvelle manche commence.

Le gagnant est le joueur qui, le premier, atteint au moins 6 points. Si les deux joueurs finissent à égalité, on fait de nouvelles joutes jusqu'à ce que l'un des joueurs obtienne plus de points que son adversaire.

Repost 0