Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 13:22

Pourquoi le mah-jong avec les règles internationales,

c’est bon et qu’il faut en manger ?

(en 8 leçons)

Pour ceux qui me connaissent ou qui visitent règulièrement mon blog, ce n'est  pas nouveau : Je suis un fan de mah-jong. Et depuis que je pratique les règles internationales, j'en suis encore plus fan ! Celles-ci ont pourtant encore leurs détracteurs qui ne veulent pas en démordre : "Les règles internationales sont toutes pourrites ! Les meilleures règles du monde de la planète de l'univers sont cells du mah-jong ...(1)..."
Ah ben oui, mon bon monsieur ! C'est qu'ils sont passionés les mah-jongleurs et parfois, ont tendance à s'emporter !
Laissons donc parler ainsi ces ignares qui n'argumentent que trop rarement leur discours car les meilleures règles de la planète de l'univers du mah-jong sont, bel et bien, les règles internationales. Permettez-moi de vous expliquer ici pourquoi...

(1) : Complètez cette phrase avec un type de mah-jong : "à la japonaise" ou "à la chinoise", ou "à la hong-kongaise"...etc... ;o)


1. On peut y tournoyer ! Il y a une semaine (samedi 3 décembre), j’ai participé au tournoi de mah-jong de Paris qui se passait dans le cadre très sympathique d’un bar « le Blue Bayou ». C’était mon premier tournoi du genre et j’avoue que j’appréhendais un peu : Même si je joue plutôt régulièrement avec ces règles, je ne les maîtrise pas encore parfaitement bien et ce tournoi était aussi l’occasion d’affronter des champions du jeu : Ainsi parmi les français, Laurent Mahé, J-M Cazare et Benoit Messifouda par exemple étaient présents.  Avouez, ça fait peur ! Surtout lorsque dés la 1ère ronde (le tournoi se déroulait en 4 rondes), à votre table, vous vous retrouvez avec l’un de ces champions ! Brrrr….

 

2. On y rencontre des gens sympathiques : Nous étions donc, 24 à participer à ce tournoi. S’il  avait des parisiens ainsi que des gens d’Auxerre (du club dont je fais parti), il y avait aussi des personnes qui sont venus de beaucoup plus loin : Toulouse, Lille et même les Pays-Bas ou la Hongrie ! Etonnant, non ? De fait, on parlait un peu toutes les langues autour des tables et il valait mieux peut-être comprendre l’anglais pour parfois s’expliquer mais… le mah-jong a ceci de bien que certains mots sont très compréhensibles. Notamment un certain « Hu » qui annonce la fin d’une partie et la victoire d’un joueur !

 
Ici, les Pays-Bas étaient venus en force au tournoi.
6 d'entre eux finiront dans les 10 premiers: Belle performance !

3. On y rencontre des joueurs très sympathiques : Les joueurs de ce tournoi étaient de tous les niveaux : Certains étaient très débutants tandis que d’autres ne font quasiment que ça ! Mais force est de reconnaître que les plus expérimentés ont bien aidé les plus novices : Notamment, dans le comptage des points (qui peut parfois s’avérer problématiques pour les débutants) mais pas que : Même s’il y avait bien une compétition, l’ambiance autour des tables étaient chaleureuses et très fair-play aussi : Si parfois, quelques maladresses font  se retourner malencontreusement des tuiles, on ne se fâche pas et on remet la tuile en place en disant « Ce n’est pas grave ». ça aussi, ça fait parti du jeu ! :o)

 

4. On cogite, on cogite et on cogite : Une fois que l’on est assis à une table, le gong qui retentit annonce le début des hostilités ! Les tuiles sont distribuées et chacun regarde donc son jeu : Et c’est là que le mah-jong prend tout son intérêt : Dés le départ, il va falloir « construire » son jeu. Avec les règles internationales de mah-jong, il faut pour pouvoir faire un mah-jong, il faut s’assurer que celui-ci vaut bien un certain nombre minimum de points (en l’occurrence : 8). On obtient ces points en additionnant entre elles des combinaisons : Certaines ne valent pas grand-chose (finir son jeu en tirant 1 tuile du mur, = 1 point – ne pas posséder d’honneur : 1 point aussi) tandis que d’autres valent beaucoup plus : Ainsi, si posséder dans son jeu, 3 chow identiques en valeur rapporte 8 points, un grand jeu comme le célèbre « 13 lanternes merveilleuses » vaut 88 points. On trouve aussi des combinaisons plus subtiles : Toutes les tuiles de votre mah-jong ont une valeur inférieur ou égale à 4 ? Et hop, vous empochez 12 points ! Ou encore, une grande suite pure (les tuiles de 1 à 9 dans la même famille) vaut 16 points.

Bref, il va s’agir alors d’optimiser son jeu afin de faire le plus de points possibles mais aussi le plus rapidement… et là, l’affaire se complique parce que vos adversaires ont très exactement le même objectif ! :o)

  A gauche, Reno l'un des joueurs d'Auxerre.
La grosse surprise du tournoi puisqu'il finira 6ème !

5. On y joue rapidement : Alors pour atteindre cet objectif, il faut joueur vite. Très vite même. J’ai pour le coup été très impressionné par le rythme des parties. Ainsi, le tournoi se décomposée en 4 rondes d’une heure et demi chacune. En 1 heure et demi, j’ai dû faire au minimum deux tours de vents, voire un peu plus… Calculez : 4 (parties par tour de vent) x 2 (tours de vent) x 4 (rondes). ça n’est pas moins de 32 parties qui se sont ainsi déroulés presque d’affilée (on avait un peu moins d’une demi-heure de pause entre chaque ronde) en 6 heures de jeu ! Enorme ! Et encore, il paraît que les joueurs expérimentés arrivent à faire même une ronde complète (soit 16 parties) en deux heures !

Enfin, tout ça pour dire qu’en plus d’être un bon gros jeu et d’adaptation et de jonglage de probabilités quelque part, le mah-jong est aussi un jeu de rapidité. Il faut être vif et jouer vite : Ce rythme de jeu peut perturber les adversaires qui doivent réagir au quart de tour pour appeler une tuile avant qu’un adversaire ne s’empare de celle du mur ! Et si ça peut parfois être frustrant (quand on rate une tuile !),  cela une fois encore fait complètement parti du jeu. Il suffit de voir la vitesse de jeu des chinois pour se rendre compte de l’importance de ce facteur. Cette sensation d’urgence que l’on peut éprouver quand on joue est plutôt jubilatoire, finalement !

 

6. On joue avec des grosses tuiles : Il est de bon ton de dire que les beaux jeux de mah-jong sont très agréables à jouer. Force est de constater que c’est complètement faux ! Les beaux jeux sont souvent des jeux anciens et effectivement, ils sont esthétiquement souvent très réussis, raffinés voire élégants. Mais pour jouer, les Règles Internationales préfèrent les jeux dits « numéro 5 » : Il s’agit des jeux dont les tuiles font 2,5 cm sur  3,5 cm sur 1,8 cm. Donc, on a droit là à des modèles qui sont certes un peu moins attractifs visuellement, mais toujours très fonctionnels et aussi très confortables à manipuler, à jouer. Il paraît même que le modèle au dessus (le numéro 7) avec des tuiles encore plus grosses est bien plus coulant. Bon… En tous cas, dans les numéros 5, on trouve de très beaux modèles : J’ai joué avec un modèle (dont je n’ai malheureusement pas de photos) au toucher agréable et au couleur magnifiques : Un dos bleu translucides et un coté blanc pour le recto des tuiles. Très beau… mais sûrement difficilement trouvable en France…

  7. On y entend les oiseaux chanter : Une partie de mah-jong débute part une phase où toutes les tuiles sont mises face cachée sur la table et mélangées, juste avant que l’on ne construise le mur. Cette phase, appelée le chant des oiseaux, est ma foi étonnement bruyante. Ou sonore, plutôt ! Et plus les tuiles sont grosses, plus ce bruit est important. Le bruit des tuiles de mah-jong sur la table est à ce point symptomatique, en fait, que certains joueurs ont même l’habitude de claquer leur tuile sur la table avant de la prendre (Il paraît que ça porte chance)… Ajouter à cela, les mots des joueurs qui ponctuent une partie (Hu ! Pung ! Chi ! …) et de constater ainsi qu’au-delà de ses intérêts ludiques et esthétiques, le mah-jong est aussi un jeu vivant qui s’exprime (ou « chante » selon la tradition chinoise) quand on le pratique. Le mah-jong est donc ainsi un jeu qui fait aussi plaisir à entendre !    

 

8. Enfin, et pour conclure, le mah-jong permet de passer un vrai bon moment. Pour toutes les raisons que je viens d’évoquer, on ne peut qu’être emballé par le mah-jong. Jeu convivial par excellence, le mah-jong en fait dégage une certaine magie ludique toute jubilatoire. J’insiste sur cet aspect du jeu car, si cette part de magie que possède certains jeux n’est pas aussi rare que ça, elle apparaît essentiellement dans des jeux à deux, tels que le go, les échecs… etc… Parmi les jeux à 4, cette notion est peu commune. En ce sens, le mah-jong reste donc une valeur sûre, précieuse et unique en son genre que tout joueur se prétendant tel se devrait d’au moins essayer une fois. Mais attention dans ce cas à ne pas devenir accro du jeu : L’essayer, c’est l’adopter ! ;o)

Jean-Marc Cazarre (de Toulouse) est l'hureux gagnant du tournoi de Paris :
Il remportera un magnifique dragon en jade. Notons que Jean-Marc est aussi le secrétaire de la Fédération de Mah-jong.

Quelques liens relatifs à cet article :

Le site du Magic Mahjong Social Pung (organisateur du tournoi)

Le site du club d’Auxerre

Le Blue Bayou

 Le site de la Fédé Française de Mah-Jong.

Partager cet article

Repost 0
Published by pak - dans Jeux : News.
commenter cet article

commentaires

Anton 29/12/2005 01:00

J'y etais aussi !!! Si a peu pres dix personnes voyagent de Holande a Paris pour une journée de MahJong (et pas pour monter le Tour Eiffel ou voir le Mona Lisa), ça dit tout !! Je reviendrai l'année prochaîne pour la nouvelle édition du Tournoi de Paris, ou plus vite, si il y aura des autres tournois autre part !!Merci pour ton article et pour ton enthousiasme... ça va convaincre beaucoup des amateurs des jeux de commencer de jouer au tuiles de MahJong.

pak 17/12/2005 14:00

Nous avons effectivement du pain sur la planche pour convaincre un monde incrédule que les RI sont, bel et bien,les meilleures règles de MJ du monde de la planète... Merci à vous deux pour vos encouragements à persévérer dans cette voie. ;o)

celine 16/12/2005 21:32

réfractaires c'est mieux :o(

Céline 16/12/2005 21:28

Bravo Pak !!!! moi aussi j'en rêve des 13 lanternes merveilleuses !!!
ton article est génial (mais c'est normal tu fais partie d'un super club ;o) )et continues de vanter les mérites des règles interdites euh pardon internationales ;o), nous finirons bien par convaincre les + rétractaires

reno 15/12/2005 16:58

wouahhh... j'vais pas être très objectif en disant cela (puisque je fais parti du club d'Auxerre), mais je trouve cette explication excellente et bien trouvée.
Félicitation pour cet article formidable et a conseillé à plus d'un ;)

reno