Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 00:00
blaireau-noir-1006 300x300 Si l'on fait une recherche sur le blaireau grâce au très sérieux Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, on y apprend que le blaireau est un petit carnassier, un pinceau en poil de blaireau, un pinceau en poil de blaireau (oui, oui, on y a droit à deux fois au pinceau en poil de blaireau) ou une brosse de poil fin utilisée pour savonner la barbe.

 

En se penchant un peu plus sur l'écran, on peut aussi lire une autre définition, plus discrètement écrite : Blaireau : terme péjoratif utilisé pour parler d'une pers. et p. réf. à l'aspect physique, au caractère, au comportement de cet animal.

Rien de plus !

On parle ainsi du blaireau comme si l'on parlait d'une maladie honteuse.

Et pourtant !

Loin de toutes ces considérations lexicales, une équipe brillamment dirigée par le professeur Bart Aback a rédigé une thèorie autre quant à la noblesse de ce terme par trop galvaudé, allant même jusqu'à s'extasier haut et fort que, je cite « être un blaireau, c'est vraiment super, Marcel ! ». Ce travail de plusieurs milliards d'heures a été couché sur le papier avec le titre, ma foi, fort énigmatique de : Marcel Super Blaireaux

 

Cette thèse se présente sous l'apparence d'un épais livret de plus de 300 pages.

Afin d'en rendre la lecture plus attrayante, ce livre s'utilise comme un jeu. Un jeu qui permettrait à tout un chacun de se mettre dans la peau de ce type de personnages.

Un jeu de rôles en fait.

 

MSB logo

 

Cet ouvrage délicieusement écrit se découpe en 4 parties :

1°) La première partie nous présente ce concept de « super-blaireau ». Pourquoi en effet n'être qu'un blaireau quand on peut un être un super- blaireau ?

Formidablement exhaustif, on pourra, grâce à la centaine de pages consacrée à ce sujet, créer de toute part un vrai super-blaireau : on l'identifiera, on le vêtira, on lui trouvera une histoire, une famille et tout un tas d'accessoires, voire de talents, qui l'aideront dans sa vie. Tout cela sera quantifié avec un élégant système de distribution de points. Grâce à ces points, on valorisera d'abord ses ingrédients (bidoche, neurone, ...), puis on saupoudrera le tout d'un ou deux super-trucs. Ces super-trucs amélioreront la substantifique moelle des personnages en les parant de traits remarquables, via des pouvoirs ou des objets extraordinaires.

 

pak marcel

 

2°) La deuxième partie de cet incroyable livre décrit le système de jeu. Le principe de base est simple : Pour réussir une action, il faut jeter un certain nombre de dés et faire moins que son ingrédient de base. La marge de réussite (ou d'échec) permettra de mieux cerner la qualité de l'action entreprise.

Á cette base, s'ajoute quelques petites astuces qui, sans complexifier l'affaire, lui apporte au contraire un peu de piment. Par exemple, l'utilisation d'un talent peut permettre de relancer les dés.

Ou encore, on peut gagner des bons cadeaux en réalisant des exploits, bons cadeau que l'on peut dépenser en cours d'aventure pour faire une montée de niveau ou relancer le scénario.

 

pubamibe.jpg

 

3°) La troisième partie développe l'univers de jeu : S'il est possible de jouer dans n'importe quel univers, les auteurs ont pris le soin de nous proposer un contexte particulier et adapté à ce type de personnage. C'est ainsi que sur une cinquantaine de page, la Blairosie nous est présentée :

C'est une île située quelque part dans l'océan atlantique, qui a pris son essor au sortir de la seconde guerre mondiale quand on a découvert dans son sol, un précieux minerai : le Nium. Ce qui n'était qu'une île pauvre et sans intérêt va alors connaître un taux de développement exponentiel pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui, à savoir : Une île riche et haute en couleur, une démocratie dont le dirigeant, un certain Monsieur Monsieur, est élu par son peuple pour 35 ans (sans compter les jours de RTT), une île où, surtout, tous les super-blaireaux sont les bienvenus.

Loin d'être comme souvent, rejetés par leurs pairs, ils sont ici acceptés, voire sollicités par les grosses compagnies qui voient en eux une bonne occasion de se faire de la publicité. Ainsi, les super-blaireaux sont sponsorisés, médiatisés, glorifiés ou détestés, mais aussi, parfois, manipulés, voire ridiculisés (pour les shows télé)... Bref, La Blairosie, et sa capitale, Blairopolis, est au super-blaireau ce que les poils du blaireau sont au blaireau.

 

4°) Pour finir, ce magnifique ouvrage possède pas moins de 4 scénarios complets et prêts à jouer. Ces histoires, écrites dans des ambiances très différentes, permettent ainsi de mieux appréhender la beauté et la diversité intrinsèque de ce chef d'œuvre d'humour.

 

L'ensemble abonde de second degré, d'exemples, de nouvelles et d'illustrations toutes plus délirantes les unes des autres, qui en font un jeu de rôles unique.

Bravo aux éditions « 6 roses » pour ce jeu mémorable et exceptionnel et longue vie à la Joséphine, qui mouille, pendant ce temps, quelque part dans l'extraordinaire port de Blairopolis.

 

 

Marcel Super Blaireau est disponible chez lulu.com.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires