Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 22:58
gt-prez200x200.jpg

Gravity Trap est un jeu qui tire son nom («piège à pesanteur» en français) de l’étrange forme de son tablier. Celui-ci, légèrement concave, attire en son centre, les billes avec lesquelles on joue.


Curieux et bel objet que ce Gravity Trap !


Sur le tablier, dont l’arrangement des lignes peut évoquer «le jeu du moulin», il y a 22 emplacements pour 22 billes.

On y joue à deux. Chaque joueur place une bille à sa couleur : ce sera son «vaisseau». Vingt autres billes neutres, appelées «bases», sont mises sur les emplacements restants.

À son tour, le joueur déplace son vaisseau en suivant une ligne. Il peut passer par-dessus une ou plusieurs billes et par-dessus des emplacements libres, et il finit son mouvement en se posant sur une base, base qu’il retire alors de son emplacement en la poussant délicatement vers le trou central du tablier où elle disparaîtra.

Quand un joueur ne peut plus déplacer son vaisseau, parce qu’il n’y a plus de base où il peut se poser, il perd la partie.


gt-gal.jpg


Les règles, aussi simples soient-elles, permettent pourtant de se creuser les méninges.

Voilà, ci-dessous, trois problèmes à résoudre afin de mieux saisir la subtilité de Gravity Trap. Dans chaque problème, c’est à Rouge de jouer. Trouvez le coup idéal, celui qui l’amènera avec certitude à la victoire !

(Les solutions seront données dans un commentaire – En attendant, n'hésitez pas à faire vos propositions ! ;o)

gtrap-prob1-.jpg

 

gt-trap-2.jpg

 

grav-trap-3.jpg


Ces problèmes sont des situations possibles de partie. Ils permettent de deviner que Gravity Trap n’est peut-être pas un jeu aussi facile qu’il n’y paraît. S’il n’a certes pas la profondeur d'un Exxit ou d'un Twixt, à cause de l’étroitesse de son tablier et du mouvement relativement limité des « vaisseaux », il faut quand même essayer d'avoir une vue du jeu sur le long terme. Il faut sans cesse chercher les coups qui obligeront votre adversaire à se mettre dans une situation inconfortable ou, à l'inverse, qui vous permettront d'avoir au final plus de possibilités de mouvement que lui.

Comme souvent avec ce type de jeu, il vaut mieux que les joueurs soient de même niveau, sous peine d’en voir un (le plus calculateur des deux) prendre rapidement un avantage très agaçant pour son partenaire.

L'utilisation de la gravité et du trou peuvent paraître anecdotiques, voire inutiles, mais qu'importe ! Si Gravity Trap est avant tout un jeu, c'est aussi en soi un objet dont le rôle est de donner envie et du plaisir à jouer. Et en ce sens, il y parvient pleinement.

Son seul vrai défaut est le trop fin marquage des lignes de déplacement. Selon la lumière, elles disparaissent ! Il suffit en réalité de pencher la tête pour les retrouver mais ce désagrément peut être dérangeant quand les parties sont tendues... comme c'est souvent le cas !

Au final, Gravity Trap est un jeu de blocage aux règles assez basiques mais qui fonctionne plutôt bien. Il offre des parties agréables et rapides. Et c’est là l’essentiel. Son apparence n’est pas étrangère à l’affaire. Distribué par Gigamic et relativement peu onéreux, on pourra, sans regret, se laisser séduire par ce sympathique jeu abstrait.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

greg 24/07/2010 11:23



le plateau me plait bien par contre les règles du jeu n'apporte pas de nouveauté, bloquer l'adversaire pour qu'il ne puisse plus bouger, d'autres jeux l'ont fait avant.



pak 26/07/2010 16:42



C'est sûr que le principe du jeu n'a rien de novateur en soi (perso, il me fait penser à Isola ou Focus que j'aime beaucoup). Mais, pourtant, je l'aime bien
ce jeu : le plateau y est pour beaucoup certainemlent, oui.