Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 12:21

Qu’ainsi naissent les étoiles…

Un petit mot pour parler de l’édition d’Exxit que j’ai reçu il y a quelques jours. Si vous venez régulièrement sur ce blog, vous savez que j’aime énormément ce jeu : A la base, c’est un jeu à fabriquer, abstrait, qui possède des règles relativement simples mais offre des tactiques infinies et subtiles.

La bonne surprise de cette fin d’année 2006 a donc été l’édition qu’en a faite l’excellente maison d’édition Jactaléa. Le jeu est aussi beau qu’il est agréable à manipuler et les règles ont été réécrites afin de les rendre un peu moins abstraites.
 

 

Ainsi, maintenant, à Exxit, deux forces primordiales (l’ombre et la lumière, le bien et le mal… ce que vous voulez en fait !), représentées par les 2 joueurs, s’affrontent afin de créer le Monde.

Au départ, il y a un Noyau initial sur la table (4 tuiles qui permettent d’entamer la partie).

A son tour de jeu, un joueur peut poser l’un de ses pions (chaque joueur en a 8) sur une tuile libre.

Les forces antagonistes s’attirant, quand un joueur peut « prendre », il doit le faire : On parle alors de danse d’attirance. Danser, c’est déplacer un pion (ou une pile de pions) vers un pion (ou une pile de pion) dominée par le joueur adverse (le pion le plus haut d’une pile définit son propriétaire). Pour ce faire, on distribue les pions de la pile à distribuer, à raison d’un pion par  tuile. Cela peut amener à poser des pions à l’extérieur du plateau de jeu : Ces derniers pions sont exclus du monde.

A son tour de jeu, un joueur, s’il n’a de danse d’attirance à faire (ce coup est prioritaire sur tous les autres), peut libérer un exclus : Il rend le ou les pion(s) à son propriétaire et met l’une de ses tuiles à la place.

Ainsi, petit à petit le Monde (le plateau de jeu) va s’agrandir : Le gagnant sera donc celui qui, en fin de partie, possède le plus grand terrain.

Bon, il s’agit là d’un bref résumé des règles mais ces dernières sont à peine plus compliquées.

Vous voyez : Ce n’est pas si compliqué que ça, Exxit ! :o)

Exxit étonne souvent les gros joueurs car il incite à avoir des raisonnements particulièrement retors, mais aussi relativement novateurs : Et si les règles sont donc relativement simples, en pratique, y jouer demande un certain effort (il faut calculer au mieux ses coups, prévoir…). Ce genre de jeu ne plaira donc pas à tout le monde mais force est de reconnaître, en tous cas, que les amateurs de jeux abstraits succombent souvent à son charme.

Quant aux autres… le mieux est sans doute qu’ils testent le jeu avant de se le procurer. Pour cela, le net est bien pratique puisque l’on peut y trouver des sites pour jouer en ligne : Sur la Boite à Jeux (où l'on joue contre de vrais joueurs) ou sur BoardSpace.net (où l’on peut aussi jouer contre des bots).
Bref, vous avez donc là des outils qui vous permettront de vous forger votre propre opinion sur cet excellent jeu mais je vous conseille vivement de tester la bête : Ce jeu est une pure merveille et je ne sais pas s’il connaîtra le succès qu’il mérite mais c’est bien tout le mal que je lui souhaite, car, franchement, Exxit me semble avoir le potentiel d’un futur grand classique du jeu abstrait.

 

Pour en savoir plus sur Exxit, cliquez ici !  

Au moment où j’écris cet article, ce jeu est édité en tirage limité, il n’est donc pas disponible tout le temps : Contactez Jactaléa, l’éditeur directement pour vous procurer le jeu .


Partager cet article

Repost 0

commentaires