Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 16:48


Polarity : Un jeu unique et génial !


Polarity est un jeu, de Douglas Seaton, édité par Temple Game qui, à l’occasion du festival d’Essen, va ressortir chez Ferti. J’ai eu la chance de pouvoir me procurer ce jeu avant sa dernière édition (sur Ludibay, pour être précis) et je me suis donc précipité tant ce jeu sentait bon le chef d’œuvre ludique…
 

Mais de quoi donc s’agit-il ?
Grosso modo, à Polarity on joue chacun son tour, avec des aimants ronds que l’on doit positionner de façon à les faire tenir en l’air tout seul, comme en suspension. Quand on fait une erreur, cela créée parfois des piles (des tours d’aimants) au profit de l’adversaire et ce sont ces dernières qui permettront de gagner des points en fin de partie. Dés qu’un joueur se débarrasse de tous ces aimants (on en a 24 au départ), la partie s’achève et on compte les points. Celui à qui il reste des aimants les retire de son total de points (obtenus en comptant les aimants des tours). Le grand gagnant est celui qui, bien sûr, obtient le plus de points.


Une première impression ?

Polarity, en plus de posséder un caractère innovant (puisqu’il explore le domaine peu exploité des champs (réels !) d’attraction physique, est un jeu magique. L’auteur explique même qu’en réalité, en fin de partie, ce sont les deux joueurs qui gagnent puisque, ensemble, ils ont créé une sculpture, une véritable œuvre d’art vivante.  Est-il utile de préciser que l'auteur de ce jeu, Douglas Seaton, est un artiste.
Et il a quelque part raison : Polarity est un jeu beau et magique.
Qui plus est, c’est aussi un jeu très fin où il faut savoir se placer et parfois commettre volontairement des erreurs pour regagner une meilleure position.
Enfin, ces règles relativement simples sont suffisamment claires pour pouvoir commencer à jouer en quelques minutes seulement après les avoir lues.

Polarity s’annonce donc, d’ores et déjà, comme un futur potentiel grand classique du genre (jeu d’habileté et de concentration, avec de la tactique dedans) qui pourrait parfaitement être inséré dans les programmes scolaires : Polarity pourrait être en effet un excellent médium pour introduire l’apprentissage des sciences physiques dans un cadre éducatif, en plus de pouvoir aussi éveiller d’autres compétences, comme la concentration (précision du geste, patience…).



Photos d'une partie
On est dans le début de la partie. Je suis bien parti pour gagner cette partie… Je possède déjà une tour bien conséquente (suite à une erreur de mon adversaire) à gauche de la photo et suis relativement tranquille avec mes aimants en suspension en haut.


C’est sans compter sur une grosse boulette que je fais sur la fin de partie : En voulant retirer une tour qu’avait « bisé », mon adversaire, maladroitement, j’ai entraîné des réactions en chaîne sur le tapis de jeu. Je garde donc la tour dans ma réserve tandis que mon adverse, habile, place celles qu’il gagne directement sur le terrain.

Bilan : Quand mon adversaire pose son dernier aimant, j’ai encore 12 aimants en main et seulement 2 petites piles sur le terrain.
Score final : 20 contre -1 pour moi ! Pas grave, j’aurais très certainement l’occasion prochaine de ressortir ce jeu pour me venger, tant Polarity nous a séduit tous les deux...  :o)



Partager cet article

Repost 0

commentaires