Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 00:00
Voici ATOMES, un jeu pour deux joueurs, de Robert A. Kraus, trouvé sur l'excellent Monde des Jeux Abstraits (anglais). Je vous le soumets car c'est un jeu à fabriquer qui nécessite vraiment peu de matériel et qui possède des règles très simples mais d'une richesse remarquable.



 

Pour jouer, il vous faut un tablier de 8 cases sur 8 et 2 x 11 pions (ou "atomes").


Phase 1 : Placement

Au premier tour, Blanc pose un atome sur une case vide. Ensuite, les joueurs alternent en plaçant chacun un atome sur une case vide et adjacente (orthogonalement ou par les angles) à un et un seul autre atome de n'importe quelle couleur.
Tous les atomes ainsi posés vont former une grosse molécule qui, en cours de partie, va lentement évoluer pour se dissocier, voire complètement disparaître.


Phase 2 : Le jeu

a) Valeur
Chaque atome a une valeur qui dépend du nombre d'atomes qui lui est strictement adjacent (en comptant aussi ceux en diagonales).

b) Déplacement
A son tour, un joueur doit bouger l'un de ses atomes d'une case, sur une case vide, adjacente ou en diagonale, de façon à ce que la valeur de cet atome ne change pas.

c) Instabilité et capture
Un atome qui n'est pas relié à au moins un atome de couleur opposée devient instable.
Après leur déplacement, les joueurs éliminent du plateau tous les atomes instables.
Attention ! Cette contrainte s'applique aussi dés la fin du Placement (Phase 1).

d) Fin de partie
- Un joueur gagne en bloquant son adversaire (si ce dernier ne peut pas faire de mouvements légaux).
- Un joueur gagne aussi la partie en vidant totalement le plateau

Notes : Ce n'est pas directement spécifié dans les règles (une variante du jeu le propose) mais, avant le début de la partie, voyez si vous autorisez les sacrifices d'atome ou non. Afin d'éviter que le jeu ne tourne trop en rond (il peut y avoir un risque à ce niveau-là), je vous conseille fortement d'opter pour cette option (sacrifice possible).
De même, considérez comme interdit de faire des mouvements d'aller et retour par trop répétitifs. Comme dans de nombreux jeux, on ne doit pas répéter une même situation de jeu à l'infini.




Exemple 1 : Début de partie.
Nous sommes juste après la phase de placement.  C'est à Blanc de jouer. Il peut déplacer son atome c6 en "1", cela ne changera pas sa valeur.


Exemple 2 : Fin de partie.
Ici, Blanc a une position gagnante. En bougeant son atome e4 en "1", il capture les deux atomes noirs d5 et e3 et Noir ne pourra plus bouger son dernier pion (g6) en respectant la contrainte de la valeur.

Un exemple de partie ?

 

 

 



A propos de l'auteur :
Si Robert A. Kraus est l'auteur de quelques autres jeux abstraits, comme le  sympathique Neutron, il semble surtout connu pour développer Dragon War, un jeu med-fan avec des cartes à collectioner à la Dungeoneer.

... et pour voir le site perso de Robert A. Kraus, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ivy 13/05/2008 06:28

eh, mais ça devient carrément hi-tech ce blog ! bravo :-)on en aura d'autres, comme ça, des parties filmées ? :-)

pak 13/05/2008 16:50


Merci, merci, Ivy, ça fait chaud au coeur.
'faut dire aussi, pour être honnête, que l'idée vient de ma femme et, une chose en amenant une autre, on a aussi parlé de faire des parties filmées.
Donc, tu vois, tu es un peu voyante quelque part.
Rien de défini pour l'instant mais des "il se pourrait que..".Bravo à toi en tous cas ! ;o)